inquiètude…

Pas de nouvelles de toi

C’est insupportable, je suis folle d’inquiètude, je me ronge les ongles, j’ai du mal à respirer, je regarde sans arrêt la pendule, tu aurais dû appeler, c’est pas possible aucune nouvelle, je tourne en rond, toute agitée par l’attente… Où es-tu ? Pourquoi tu n’es pas encore arrivé ? Pourquoi tu ne m’as pas appelé ?

Ah non à cette heure-ci c’est sûr qu’il t’est arrivé quelque chose, peut-être que tu as chuté dans l’escalier de ta cave, tu es coincé dans un ascenseur sans portable et l’alarme est en panne… Ta voiture refuse de te laisser sortir, toutes les portes sont bloquées, fermées à clé et toi dedans… Je sais, tu as glissé dans le congélateur en te penchant pour attraper un truc au fond, assommé tu n’as pas pu empêcher le couvercle du congel de se refermer sur toi et tu es en train de congeler…

Non plutôt ça… tu étais en retard, tu as eu peur que je sois inquiète alors pour te rassurer tu as bu une bière, du coup tu étais encore plus en retard alors tu en a pris une autre et après la cinquième tu as voulu rentrer par le chemin du moulin et là… Peut-être qu’ivre mort tu gis dans le ruisseau…

Tu n’as pas pu venir parce que tu es poursuivi par la pègre pour avoir été témoin d’un truc que tu n’aurais pas dû voir, et que voulant te cacher tu t’es fait arrêter par la police secrète qui à la suite d’une erreur judiciaire et du fait que des espions te prennent pour le frère de la petite sœur d’un parrain terroriste, tu as été enlevé. Je dois te trouver un avocat vert parce que les marrons c’est plus périssables et te sortir des griffes d’un gouvernement miteux de l’autre bout de la planète parce qu’ils te retiennent là-bas … Non, ça se tient pas…

Peut-être que tu es en train de m’écrire, peut-être que tu l’as fait mais que le facteur a fait un infarctus, une monstrueuse crise cardiaque avec de la bave qui lui sort des oreilles et les orteils écarquillés, et que, comme il avait justement ta lettre à la main, mais que personne ne s’en est aperçu, alors il est à l’hôpital avec ton message et moi bêtement je m’inquiète !

Peut-être qu’il y a eu un grave accident chimique à cause d’une usine qui était installée ici il y a des milliers d’années mais qu’on l’a jamais su, pour que cela ne fasse pas baisser le prix des terrains des promoteurs, mais que le gouvernement veut étouffer l’affaire et qu’on n’aura jamais aucune nouvelle des cadavres disparus… Cadavre j’ai dit “cadavres”, oh non pas toi, pas un cadavre, quel mot hideux, et si tu étais à la morgue, abattu dans un règlement de compte entre bande rivale, une balle perdue et voilà tu n’es plus… Non non je me calme j’ai pas entendu de coups de feu, faut pas dramatiser, … bien sûr…

Ma boîte mail est vide c’est sûr, c’est pas normal ! Je hurle en silence, je me lève, regarde une fois de plus par la fenêtre, rien, il n’y a rien, tu n’es pas là ! Ma parole je porte plainte, c’est sûrement une panne de réseau ! Encore un coup des opérateurs de téléphonie, avec leurs antennes radioactives qui veulent implanter des éoliennes à proximité ! Oui sûrement que ma ligne téléphonique est coupée, même si j’ai eu ta mère tout à l’heure c’est parce que, elle, rien ne l’arrête… ou alors c’est lorsqu’elle m’a raccrochée au nez que ça a pété un câble !

Mon dieu le temps passe et toujours aucun signe de toi… Tu m’aurais prévenu si tu avais juste eu un banal retard, là c’est grave tu es forcément bloqué dans un endroit d’où tu ne peux me joindre, où ? Où te chercher ? À qui demander ? Ta mère ? non elle m’aurait prévenue si elle avait su quelque chose ! Qui alors, ton ex ? Ta secrétaire ? Oh, je suis si désemparée… Comment c’est possible de continuer à vivre ainsi alors que sûrement tu agonises quelque part…

Réfléchissons calmement, bien tu es parti c’était… voyons grosso modo moins… ah non je ne peux pas m’asseoir pour juste réfléchir, il faut que je m’occupe, c’est trop insupportable de penser à tout ce temps sans nouvelles de toi. Je vais appeler la gendarmerie pour qu’ils aillent frapper chez toi pour le cas où, je vais prendre ma voiture faire le tour de ton quartier, demander aux pompiers de sonder les rivières alentours, je vais appeler les hôpitaux, visiter les accidentés amnésiques au cas où tu serais l’un d’eux, je vais… J’en peux plus, !

Si jamais tu vas bien mais que tu as juste « oublié » de me prévenir je te déteste, je te claque, je te poignarde, je te jette, je t’aime plus, je ne te parle plus jamais ! Je te dénonce à ta mère… j’épouse ton frère, je te balance dans le congel, je te couds dans un sac je te…

Je t’en prie appelle moi… sonne, arrive, fais quelque chose ne me laisse pas comme ça je vais devenir folle, il faut que j’agisse, cette passivité me monte à la tête !

Chaque seconde qui passe me laboure le plexus, je sombre lentement dans la dépression, je laisse les larmes me monter aux yeux, et si tu m’avais oubliée… Peut-être que tu t’en fiches de moi… Que tu ne veux plus me parler, que tu ne viendras jamais plus, que tu es déjà bien loin, que tu m’as totalement oubliée déjà, pour toi je n’existe plus, et moi, bêtement, je t’attends… Non c’est pas possible, tu n’aurais pas fais ça, pas alors que notre dernière rencontre était si belle, si douce, si … Oh, ciel mais où es-tu donc ?

De toutes façons moi je ne peux pas vivre comme ça, je n’ai plus d’appétit, j’ai même envie de vomir, c’est sûr je vais pleurer, je vais aussi m’évanouir à force de ne plus manger, je me sens toute faible je n’ai plus de force… Oh pourquoi m’as-tu abandonnée ? Mes mains tremblent, je ne peux plus rien faire, je tente de boire, mais je tremble tant que le verre se casse sur le carrelage, tant pis je ne ramasse pas les morceaux, qu’importe maintenant, c’est sûr, oui c’est sûr que tu ne reviendras plus, je ne saurais jamais ce qui t’es arrivé, je préfère mourir plutôt que de vivre dans ce doute affreux…

On sonne c’est sûrement la police. Elle vient me prévenir, m’annoncer le drame, j’ai la force d’avancer jusqu’à la porte, tête baissée, la mort au ventre, concentrée pour affronter à la terrible nouvelle…

J’ouvre la porte :

C’est toi qui me regarde étonné … « ben quoi, j’ai à peine 20 minutes de retard, c’est quoi ces morceaux de verre, là, par terre ? »! »



Laisser un commentaire

Violence conjugale |
Psychothérapeute PAU |
Soleil levant |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Conseil de l'Ordre Inf...
| 89-91 avenue du Léman Bonne74
| Naturopathie