Vivre avec !

… grand souffle glacé froid partout

j’sens plus mes doigts

j’sens… j’veux plus rien sentir

mon corps doit disparaître

J’ai juste dans mon dos

Un truc qui me brûle de douleurs

et mes yeux

qui m’inondent de pleurs.

Avant je luttais pour guérir

et je viens de comprendre

nulle part il n’existe de témoignage

de gens qui ont guéri

nulle part…

y a pas de hasard !

je dois lutter pour vivre avec

vivre avec, pas… guérir…

Ça veux pas dire vivre comme ça,

je veux dire « toujours comme ça »

parfois, je sais, que ça ira mieux…

mais parfois ça reviendra…

Vivre avec c’est ça…

n’avoir comme avenir

que l’incertitude et la fragilité…

Ça veut dire que maintenant

je devrais toujours vivre dans du coton

si je veux fuir la douleur

que je devrais toujours faire attention

si je ne veux pas passer

la semaine suivante au lit ,

épuisée, anéantie d’avoir oser…

d’avoir eu envie de vivre

normalement

ça veut dire m’écrouler à chaque petit choc

et chavirer à chaque épreuve émotive 

être lézardée…

Bien sûr que l’amputé, le paralysé

Doivent à un moment donné se rendre à l’évidence

Il leur faut vivre avec…

Moi, j’avais pas réalisé ça

Je croyais qu’un jour ça s’arrêterait

Qu’un jour je pourrais vivre…

Vivre comme je le sens,

avec toute la force de ma vie intérieure

Avec ce qui pétille en moi

qui coule aussi dans mon corps

Je croyais que je pourrais vivre mes envies

Apprendre à vivre avec

J’avais pas imaginé

Juste je trouvais des aménagements,

en attendant, en attendant de guérir

je me trouvais raisonnable

de penser m’en sortir sur deux à trois ans…

Je me vivais dans une ascension

j’avais pas compris que ma vie serait plate

toute plate… pour ne pas devenir gouffre

toujours plate pour ne pas glisser en dehors

plate, au mieux… si j’y arrive

et c’est là que je dois placer mon combat

viser cette platitude là…

Vivre avec…

vivre quand même

même si je ne guéris pas

vivre au moins ça…

moi j’croyais qu’un jour j’allais guérir

mais sans doute pas…

ça m’donne pas envie de rire…

mais pleurer ça mouille

faudrait pas qu’en plus je rouille

alors, pas le choix, faut que je fasse avec…

faut que je vive avec

de toute façon avec elle ou pas

je veux vivre

j’ai des choses à vivre

j’ai tant de vie en moi

faut juste que je digère la nouvelle

faut juste que j’apprenne…

apprendre à vivre avec la maladie…

donnez moi une semaine ou deux…

et puis promis je me relève !

promis…



Laisser un commentaire

Violence conjugale |
Psychothérapeute PAU |
Soleil levant |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Conseil de l'Ordre Inf...
| 89-91 avenue du Léman Bonne74
| Naturopathie