Bonsoir Tristesse

Il y a des jours où je suis si triste…
Des jours où j’ai la peur pessimiste
des jours où j’ai plus le courage
des jours où je me sens lâche
envie de laisser tout couler

Il y a des jours où je vois tout s’écrouler
des jours même pires que mes nuits
des jours où je voudrais me sauver
des jours plombés de fatigue j’m'enfuis
envie de pleurer sans plus m’arrêter

J’ai peur, j’ai froid, j’ai du chagrin
tellement…
et pourtant il me faut vivre demain
en souriant…

J’en ai marre …
tant de larmes sans phare
mes mots se noient dans le noir
la tristesse m’inonde ce soir



Journée épuisée

Petite journée de Merd…ouille  :Debout 5h30, plus sommeil trop mal dans les jambes… pas grave de toute façon le jour se lève bientôt, oups zut, on est en hivers, tant pi il viendra quand même ! non mais !

7h00 mon bout de choux se blottit dans mes bras

Douches, S’habiller, aie c’est dur les chaussettes.. Petit déjeuner… et nous voilà parties pour l’école

Sa maîtresse déguisée en dragon chinois nous accueille et tente de me culpabiliser car j’ai oublié de mettre un goûter dans le sac de ma Luciole !

Grrr bon je suis en retard au boulot, zut pas de place pour se garer, ah si, ouf…Je bosse… ça va pas, trop dur… Permanence d’accueil entre midi et deux, c’est bon c’est fait…

14h00 je repars et fonce pour arriver à mon deuxième mi-temps, réunion à 14h30… J’y suis re-ouf

Réunion un peu folle parce qu’une des femmes présentes est en pleine crise d’angoisse elle s’énerve pour tout, conteste tout, me fait répéter le dossier que je présente sans arrêt…

Je tiens le coups, ouf, 16h00 je percute que j’ai pas téléphoné à la nourrice pour qu’elle porte un goûter à ma fille… vite… ouf c’est fait…

Je vais pour rentrer chez moi avant mon rendez vous avec le médecin… pour me reposer un peu mais… zut sur le parking quelqu’un à bousiller l’aile droite de ma voiture… marre de chez marre… elle roule mais j’ai la rage !

Bon plus le temps de passer chez moi tant pis …J’ai au moins le temps de passer à la banque récupérée ma nouvelle carte bancaire car l’ancienne est effacée, ben oui il parait que ça arrive, mais en période de noël, c’est pénible !

Bien sur pas de place devant la banque, la poisse… garée loin je marche pour arriver devant la banque… fermée, bien sur, on est lundi, normal,…

Re-marche jusqu’à ma voiture… soudain coup de panique… et si le rendez vous était à 17h00 et non 17h30 comme je l’imagine ? … zut je vais peut-être être en retard alors… je fonce…

J’arrive ouf… une place libre pour ma voiture ! chic… J’arrive à la maison médicale et je dis :

« - bonjour, j’ai rendez vous avec le docteur P… » Gros yeux de la secrétaire et d’une voix suraiguë avec les yeux qui se croisent de stupeur,

elle me dit :« - avec le docteur P ? »

moi… « – euh oui… à 17h00 ou 17h30 je ne sais plus… » 

Elle… :« - bah ça m’étonnerais il n’est jamais là le lundi… »

 moi  avec les yeux qui se croisent et la voix suraiguë tellement c’est grave : « - vous êtes sure ? »

elle :« - oui, allez voir la porte à coté, il est là… c’est le centre de rééducation que vous avez rendez-vous, pas à la maison médicale » ajoute-elle dans un petit rire sadique et en rejetant sa longue chevelure brune derrière son épaule…

Je l’aurais volontiers mordue, mais bon, pas le temps j’entre au centre de rééducation, la secrétaire à l’accueil discute avec un copain et lui explique que des tas de gens complètement con se trompent entre la maison médicale et le centre de rééducation… Je tousse… elle me jette un œil agassé : en réponse je lui lance mon plus beau sourire…

« - je viens de la maison médicale, il parait que c’est ici que j’ai rendez vous avec le docteur P. »

Elle :« Avec le docteur P ? Ca m’étonnerais il fait ces visites cet après midi ! »

J’insiste… :  « - J’ai rendez vous avec lui à 17h00 ou 17h30 je ne sais plus »

Elle méprisante : « bon, allez voir sa secrétaire, au fond, du couloir, là… »

Je pars sans lui dire merci, allez savoir pourquoi…J’arrive devant la secrétaire du docteur P., je lui dis « bonjour » ben oui quoi, la pauvre femme n’y est pour rien, et j’ajoute… « euh, j’ai rendez vous avec le docteur P mais je ne sais plus à quelle heure… »

Dans un sourire chaleureux elle me répond que c’est 17h30 mais qu’il a du retard, « pas grave madame, j’attends, je ne suis plus à ça près… »

Quand le docteur P. me reçoit enfin à 17h50, il me demande gentiment :

«  – Comment allez vous » et bien, je ne sais pas si cela va vous étonner, mais j’ai répondu : « mal ! »

Il m’a mis en arret de travail pour un mois…



Violence conjugale |
Psychothérapeute PAU |
Soleil levant |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Conseil de l'Ordre Inf...
| 89-91 avenue du Léman Bonne74
| Naturopathie